Swipe to the left

Rénovation thermique objectif BBC [épisode 3] témoignage

Rénovation thermique objectif BBC [épisode 3] témoignage
Par econology 16 décembre 2011 519 vues Pas de commentaires

Et alors comment allez vous vous chauffer, si vous retirez le chauffage central ?

Dès le départ, nous souhaitions avoir une maison saine, avec une ventilation qui apporte un confort dans toutes les pièces, y compris les chambres, ce qui nous manque actuellement dans notre appartement des années 70.

Article précédent :

Diagnostic et interrogations

Nous avons donc choisi de faire reposer l'essentiel de la diffusion et du maintien de la chaleur dans la maison sur un système de VMC double flux à haut rendement. Nous avons la chance, dans notre maison en rénovation totale, de disposer d'un vaste comble dont une partie est non aménageable : c'est là que sera la centrale de ventilation, et juste en dessous, nous allons créer une colonne technique avec deux gaines (montante/descendante) de ventilation, qui desservira toutes les pièces via des faux plafond dans les couloirs de distribution. Le circuit, qui au départ, avant de faire des plans précis, nous semblait très complexe, se simplifie énormément, à tel point que pour desservir une maison de 5 chambres, 150m², sur deux niveaux plus combles, nous ne devrons pas poser des kilomètres de gaine... et la plupart seront facilement accessibles via une porte de visite dans la colonne technique... Ouf ça s'éclaircit !

Oui, c'est bien de distribuer la chaleur avec une VMC double flux à haut rendement, mais ça ne chauffe toujours pas...

C'est tout à fait exact, la VMC en tant que telle, n'a pas vocation à chauffer, mais à répartir la chaleur... C'est là que nous avons cogité. Finalement, la source principale de chaleur sera un poêle à granulés de bois, placé au centre de la maison. Là où nous allons innover, c'est que ce poêle, dont plus de 60% de la puissance peut être détournée vers un circuit de distribution d'air chaud... et pas question de créer deux circuits (VMC + Poêle) indépendant, qui n'auraient fait que se contrebalancer l'un l'autre.

Nous allons "pirater" le circuit d'insufflation de la VMC : en période de chauffe, l'air frais en sortie de la VMC ne sera pas directement injecté dans le réseau d'insufflation, il sera d'abord réchauffé par le poêle. Cette solution s'apparentera donc aux solutions de réchauffage par batterie électrique de chauffage en gaine. La seule différence, c'est que la puissance émise par le poêle sera d'un autre ordre de grandeur, et donc nécessitera un réseau d'insufflation isolé, résistant à la chaleur et avec une ventilation de forçage supplémentaire, pour compenser les pertes de charges lors du réchauffage de l'air dans l'échangeur du poêle. L'autre avantage, c'est que l'empreinte CO2 du poêle à pellets est bien meilleur que celui d'une batterie électrique de chauffage en gaine.

En complément du poêle, nous avons finalement fait le choix de ne pas prendre une VMC thermodynamique (qui aurait pu nous apporter environ 3,5kW de puissance de chauffe avec un COP de 3 à 4), très coûteuse, mais nous installerons certainement quelques radiateurs électriques (COP de 1 !). L'argument qui a le plus pesé dans la balance : les centrales VMC thermodynamique n'intègrent le plus souvent pas d'échangeur passif, ou seulement un échangeur passif à faible rendement (60%). Ceci signifie qu'en plus de la consommation des ventilateurs, pour que l'effet "double flux" ait lieu, dans une VMC thermodynamique, il faut nécessairement que la pompe à chaleur tourne en permanence, alors que dans une VMC double flux "passive" à haut rendement (>90%), l'effet "double flux" est gratuit. Je n'ai pas fait le calcul de rentabilité énergétique/économique approfondi, mais je pense qu'avec le climat somme toute assez tempéré du Val d'Oise, la VMC passive serait gagnante, d'autant plus que la complexité supplémentaire liée à la présence de la pompe à chaleur dans la VMC thermodynamique, engendrerait nécessairement plus de pannes, de maintenance préventive / corrective. Bref, restons dans la simplicité ! Pour toutes ces décisions, nous avons pris de nombreux contacts, mais c'est sûr que l'expertise du bureau d'étude d'Econology a été clé dans notre choix final : merci à eux !

Auteur : Jérome samson.

Bientôt la suite de cette installation, avec des photos de l'avancement des travaux !!

Liste des éléments retenus :

    • VMC double flux Helios KWL EC/ET 370 (fournie par Econology) (l'autre finaliste était le système Double flux thermodynamique Nilan VPL 15)
    • gaines galva / alu diamètre 160/125 (fournis par Econology)
    • poêle à granulés MCZ Athos Multi Air
    • conduit double enveloppe Poujoulat PGI 80/130
    • ventilateur air chaud Poujoulat Extra 501
    • isolation par l'extérieur : RockWool RockFacade 140mm
    • isolation de la toiture : BacAcier avec mousse PU 50mm + RockWool EasyRock Kraft 200mm
    • menuiseries aluminium à double rupture de pont thermique, isolation thermique renforcée K-Line
    • Velux Tout Confort
    • eau chaude sanitaire par ballon accumulateur traditionnel.

[gallery id="3379"]

Veuillez patienter...

  En cours de chargement...