Swipe to the left

L'importance d'une bonne ventilation

L'importance d'une bonne ventilation
Par econology 8 mars 2013 372 vues Pas de commentaires

On nous rappelle régulièrement qu'il faut bien isoler son logement pour faire des économies d'énergie, vivre dans un environnement sain avec une température stable mais, d'un autre côté, il faut également penser à la ventilation.

Si cela peut paraître contradictoire, il n'en est rien car une bonne ventilation permet de renouveler l'air du logement et contribue à son assainissement.

Qu'est-ce que la ventilation ?

L'habitation est un espace clos et l'air que nous respirons doit être de la meilleure qualité possible pour assurer notre confort et notre santé. Pour que l'air soit renouvelé, il faut une bonne ventilation. Elle doit permettre de moduler le renouvellement de l'air en fonction des besoins tout en limitant les déperditions énergétiques. Cette ventilation générale est d'ailleurs obligatoire depuis 1969. L'air doit pouvoir être renouvelé de manière permanente depuis des entrées d'air situées dans les pièces principales et doit respecter les débits réglementaires. La ventilation mécanique est composée d'un ventilateur central et de conduits aboutissant aux différentes bouches de ventilation. Chaque pièce est équipée d'une ou plusieurs ouvertures permettant l'apport d'air frais.

Pourquoi faut-il une bonne ventilation ?

La ventilation est essentielle pour pouvoir respirer un air sain et conserver une température constante, hiver comme été. Dans une habitation, il existe de nombreuses sources de pollution de l'air. Cette pollution vient de l'utilisation d'aérosols, de produits d'entretien, de la poussière, du monoxyde de carbone ou du gaz carbonique.

La ventilation permet de lutter contre l'humidité et évacue les pollutions intérieures. En évacuant les substances gênantes inévitables, l'air est purifié.

En ventilant, on limite la condensation et les problèmes d'humidité.

Une bonne ventilation associée à une isolation intérieure optimale permet de limiter les pertes énergétiques. L'air respiré est frais et les odeurs sont rapidement dissipées.

De plus, la ventilation permet de renouveler l'air ambiant et assure ainsi un meilleur fonctionnement des appareils de combustion.

Les différentes techniques disponibles

Il est important de pouvoir ventiler l'habitation sans pour autant la refroidir. Aujourd'hui, des systèmes permettent de réguler les débits d'air et l'aération en fonction des logements et en évitant les déperditions thermiques.

Encore aujourd'hui, de nombreuses habitations ne sont ventilées que par les interstices et l'ouverture occasionnelle des fenêtres.

On peut classer les VMC en deux types : les VMC simple flux et les VMC double flux.

Les premières peuvent être autoréglables, hygroréglables ou à gaz.

La ventilation mécanique contrôlée permet de ventiler l'habitation en toute saison. Ainsi, la quantité d'air introduite dans l'habitation varie en fonction des besoins et n'entraîne pas de hausse de la consommation d'énergie.

Généralement, l'air frais est introduit dans les pièces à vivre et évacué par les pièces humides ou de services.

Les VMC double flux peuvent être classiques ou thermodynamiques. Ces dernières sont équipées d'une pompe à chaleur permettant de chauffer l'air frais. C'est un système réversible.

Certains systèmes permettent de récupérer la chaleur. Ces systèmes double flux permettent de récupérer jusqu'à 96 % de la chaleur de l'air et de la redistribuer dans l'intérieur de l'habitation.

La majorité des systèmes de ventilation peuvent être commandés par un régulateur doté de plusieurs positions (basse, moyenne ou haute). Dans tous les cas, la ventilation doit être continue.

L'entretien de la ventilation

Une ventilation mécanique contrôlée ou VMC doit être nettoyée régulièrement pour rester efficace. Il suffit généralement de démonter les entrées d'air et de les laver à l'eau chaude additionnée de savon. Une fois propres, ces entrées d'air sont séchées et remises en place. Les parties fixes ne doivent pas être mouillées mais seulement dépoussiérées.

Tous les trois ans environ, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour effectuer un entretien complet. En cas de trop forte déperdition énergétique il sera préférable de faire venir un professionnel de l'infiltrométrie  ou du diagnostic de performance énergétique pour s'assurer qu'il n'y a pas trop de fuite d'air pouvant perturber la circulation et le réchauffement de l'air ambiant.

 

Veuillez patienter...

  En cours de chargement...