Swipe to the left

Autoconstruction, juste une question de mode ?

Autoconstruction, juste une question de mode ?
Par econology 25 janvier 2010 545 vues 2 commentaires

Une vision de particulière de habitat.

L’autoconstruction est-il phénomène de mode ? Ce type de projet se démocratise de plus en plus et reçoit un écho grandissant au travers des médias. Entre les médias classiques (qui n’a pas vu un reportage sur France 5 ou au 13h de TF1), et les nouveaux médias (blogging), il est difficile de déterminer si cette tendance va se pérenniser. Quels sont les vraies motivations ? L'aspect financier ? La fierté d’avoir construit sa propre maison ? Pour le savoir, retour sur l’histoire de l’autoconstruction.

De la naissance des castors

Comment parler de l’autoconstruction sans parler des Castors ? Les castors sont nés en 1921. Ils avaient pour objectif de former un réseau pour aider les autoconstructeurs. Ils connaissent un vrai essor en 1928 lors de la sortie de la loi Loucheur (réglementation avantageuse sur les crédits des Habitations Bon Marché).

Après la seconde guerre mondiale, se réseau s’intensifie, en groupe plus au moins indépendants à travers la France. En parallèle, les castors envahissent l’Europe et les pays occidentaux.

Leur objectif est l’accompagnement des autoconstructeurs, que ce soit au niveau matériel,  financier ou du conseil. A cette époque, les rénovations d’après guerre concernent surtout les bâtiments collectifs et publics (comme les églises).

Aujourd’hui il existe plusieurs réseaux de Castors sous forme d’association 1901 (comme les Castors de l’Ouest ou Castors Rhône Alpes)

Vers l’éco-construction

On remarque maintenant que les autoconstructeurs ne sont plus motivés uniquement par l’économie qu’ils feront s’ils construisent eux-mêmes leur maison. Une partie de ce gain est réinjecté dans les matériaux pour avoir un bâtiment de meilleure qualité. Souvent dans une optique d’écologie et d’économie, les maisons des autoconstructeurs sont souvent pensées en termes d'économie d’énergie. Isolation, puits canadien, VMC double flux, tout ces matériaux semblent devenir la base d’une maison « auto construite ». Ces entrepreneurs recherchent la performance énergétique et le faible impact environnemental.

Les autoconstructeurs 2.0

Avec l’utilisation des nouveaux moyens de communications (surtout les blogs personnels), les autoconstructeurs ont trouvé un moyen d’agrandir leur réseau. Partage d’informations techniques, échanges de procédés, retours d’expériences, et conseils en tous genres, c’est ce que l’on retrouve sur ces blogs. Au départ, le blogging était un moyen pour ces personnes de garder une trace de leurs travaux, un journal de bord. Facile de création, ils pouvaient y mettre leurs photos, vidéos et commentaires variés, pour garder une trace de leur aventure. Cependant ils se sont vite aperçus que leur blog pouvaient devenir une vraie plateforme d’échange.

Une aventure humaine qui n'est pas prête de s'arrêter

L'autoconstruction vise bien plus qu’une simple économie de budget, elle est devenue un esprit, une philosophie. C’est une véritable aventure humaine à partager. Fiers de leur construction ou rénovation, ces personnes aiment échanger sur leurs expériences, leurs victoires et leurs difficultés. Ils ne sont pas avares en conseils, et ils n’hésiteront pas à vous aider s’ils le peuvent. Ce mode de fonctionnement correspond tout à fait aux tendances actuelles d’entraide et de communauté. Aujourd'hui d’autres personnes vont même encore plus loin en mettant en place des projets d’ « auto-promotion », pour éviter de passer par les promoteurs immobiliers… Affaire à suivre.

Retrouvez prochainement sur le blog Econology, une interview d’un autoconstructeur de la Marne.

Thierry 8 décembre 2017 à 11:08
Bonjour,

J'ai auto-construit totalement ma maison en 2008-2009 et je suis très heureux d'avoir offert ce rêve à ma famille. Le projet était de construire une maison en ossature bois bio-climatique avec des installations techniques utilisant des énergies renouvelables telles que le soleil, les calories géothermiques, l'eau de pluie et le chauffage par combustion du bois.

Le pari est réussi et nous sommes très bien installés. Je renouvellerai volontier l'opération si c'était à refaire. La motivation principale de ce projet était de créer une maison unique respectueuse de son envirronnement et économique à long terme. Vous pouvez visiter mon blog où je décris toutes les étapes de la construction.

WWW.HOUSECO78.ORG

Ecologiquement
Nicole Petter 8 décembre 2017 à 11:08
Bravo,vu votre maison sur tv5monde un grand bravo. Par contre j aimerai connaitre la superficie et si le prix mentionne comporte le prix du terrain. Avec toutes mes felicitations nicole petter comvous@bluemail.ch

Veuillez patienter...

  En cours de chargement...