Swipe to the left

Les aides financières 2015 dans les travaux de performance énergétique

Les aides financières 2015 dans les travaux de performance énergétique
Par econology 12 décembre 2014 611 vues Pas de commentaires

Dans la mesure où vous envisagez des travaux de rénovation en lien avec la performance thermique, il y a dans l’extrême majorité des cas une aide correspondante au projet !

Les deux dispositifs d’aides principaux pour la rénovation énergétique sont l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et le crédit d’impôt énergétique (CITE)

L’éco prêt à taux zéro

Il s’agît d’un prêt d’un montant maximum de 30 000 €, qui comme son nom l’indique ne présente pas de taux d’intérêt. Il peut être contracté par les propriétaires occupant ou bien qui louent leur bien dans le cadre de travaux d’éco-rénovation.

Pour être éligibles au prêt, les propriétaires doivent faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’environnement). Vous trouverez l’annuaire en cliquant ici.

L’ouverture de ce droit est conditionnée par un certain nombre de critères. Tout d’abord le projet doit faire l’objet d’un « bouquet de travaux », avec au moins deux catégories parmi la liste ci-dessous, ou bien atteindre une « performance énergétique globale » minimale pour le logement, qui doit être calculée par un bureau d’étude thermique.

- Les travaux concernés par l’éco-PTZ :

- Isolation des murs extérieurs et/ou de la toiture

- Installation ou remplacement d’un système de chauffage ou de production d’ECS (eau chaude sanitaire) performant. (combiné éventuellement avec un système de ventilation performant)

- Remplacement des portes, fenêtre et portes-fenêtres extérieures

- Installation d’équipement de chauffage et/ou d’ECS utilisant une source d’énergie renouvelable

A noter que pour être éligible au prêt à taux zéro, le matériel doit être posé ET fournis par le professionnel RGE.

Pour des infos plus détaillées, vous pouvez consulter la carte des points de rénovation info service.

 

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)

Anciennement appelé Crédit d’impôt développement durable, il est renommé au 1er septembre 2014 CITE.

Il est quant à lui accessible aux propriétaires occupant seulement et aux locataires et permet une déduction fiscale de 30% du montant des travaux de rénovation énergétique du logement. Ce montant est plafonné à 8000 € par personne, avec une majoration de 400 € par personne à charge.

A partir du premier janvier 2015, Les travaux doivent être réalisés et le matériel fournit par un professionnel RGE.

Le CITE concerne les catégories de travaux suivantes :

- Isolation des parois opaques (murs et toitures)

- Protection des murs, toitures ou parois vitrées contre le rayonnement solaire

- Isolation des parois vitrées

- équipements de production d’ECS fonctionnant  à l’énergie solaire ou avec une pompe à chaleur

- équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS) fonctionnant  au bois ou autre biomasse

- isolation thermique des planchers bas

- chaudières à condensation ou à micro-cogénération, équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (pompe à chaleur, énergie hydraulique ou biomasse, énergie éolienne)

- Portes d’entrées donnant sur l’extérieur ou volets isolants

- Appareils pour individualiser les frais de chauffage ou d’ECS

- Calorifugeage

- Programmation et régulation du chauffage

- Raccordement à un réseau de chaleur

- Borne de recharge de véhicule électrique

- Réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire

 

Les autres aides liées à la performance énergétique du logement :

- Prime rénovation énergétique 1350 € voir

- De nombreuses aides locales voir

- Programme « Habiter mieux » voir

 

 

 

Veuillez patienter...

  En cours de chargement...